Actualités

L' ETAT ACCUSé DE FERMER LES YEUX SUR LES RAVAGES DE L'ALCOOL.

Dans un rapport publié mi-juin, la Cour des comptes souligne la responsabilité de l'État dans le décès de 49 000 victimes que fait l'alcool chaque année. Selon les Sages de la rue Cambon, les repères officiels de consommation, soit deux verres par jour pour les femmes et trois pour les hommes, seraient beaucoup trop laxistes, de nombreux cancers étant favorisés dès le premier verre d'alcool. La cour dénonce aussi le faible investissement de l' État dans la recherche sur les méfaits de l'alcool et souligne des failles dans la prévention de l'alcool au volant. Malgré des enjeux économiques de taille - la France est la premier exportateur de vin au monde -, les Sages estiment que l'État doit agir et se montrer plus ferme avec les alcooliers. Notamment parce qu'il n'est pas impossible qu'un jour une ou plusieurs victimes attaquent la France en justice et obtiennent gain de cause.


France Mutualité, juin 2016 - numéro 563.
Rubrique Brèves / Système de soins.